Le Salvador se dévoile : une côte plus sauvage avec l’océan à perte de vue…

DSC08876.JPG
Puerto Libertad - La Perla / 35km / 500m D+ / Total 2769km

Ce matin, nous nous sommes réveillés après une nuit étouffante sous la tente…enfin pour les grands! Les enfants ont dormi d’une traite et n’ont pas ressenti la moindre chaleur… Comme nous le dit Clélia elle s’est endormie si vite qu’elle a même garde ses chaussettes! Bref, ils sont en plein forme en se réveillant et font même un peu de balançoire pendant que nous rangeons le campement, après une petite corvée de vaiselle. Nous retrouvons la même route que hier avec toujours une alternance de montées et de descentes mais en plus haut… Bonne surprise en revanche, au fil de notre avancée les habitations se font plus rares et la côte de plus en plus belle. Nous apercevons au loin des falaises qui tombent dans la mer…ou plutôt l’océan. Le paysage nous plaît bien plus avec le contraste entre le noir de la roche et la blancheur des vagues qui viennent s’y fracasser…Nous sommes enchantés par ce spectacle et c’est toujours l’occasion d’une pause dans les montées! Nous voyons même des villas luxueuses, dignes des Etats Unis dixit les enfants… Quant aux panneaux indicateurs ils nous préviennent de faire attention aux traversées…de surfeurs! Et il y en a… Ce ne sont pourtant pas eux qui nous ont donnés des sueurs froides sur la route mais bien un arbre qui s’écroule sur la route juste devant les roues des vélos!!!! Heureusement que nous avions ralenti à cause du garde boue de Clélia qui se détachait. A quelques secondes prêts nous étions dessous…

Chacun vaque à ses occupations avant le départ…
Oups…
Muchas gracias por la Agua !
Villas version Hollywood

Nous nous remettons rapidement de nos émotions et arrivons en milieu de matinée à une des très belles plages du Salvador avec du sable! C’est l’heure d’une pause baignade pour certains, trous dans le sable pour d’autres et coup de téléphone pour les plus studieux (il faut bien gérer certaines choses en France et c’est Celian qui s’en charge la plupart du temps, merci à lui…). Nous voilà prêts à attaquer les derniers kilomètres jusqu’au village de La Perla où Valérie, une warmshower rencontrée par la velovefamily lors de leur voyage, nous a conseillé un lieu de bivouac. Nous avons de belles montées et quelques tunnels avant d’y arriver mais après l’épisode de ce matin rien ne nous fait peur! Nous avons bien raison puisque nous parvenons à notre étape du soir pour…le déjeuner, c’est parfait ! Nous trouvons un petit comedor où nous dégustons viande à la plancha, poisson rôti et poulet mariné, le tout accompagné de…riz évidemment et d’une petite salade. Et pour une fois nous sommes servis rapidement! Nous en sommes même surpris… Nous ne mettons pas longtemps non plus pour trouver notre bivouac : nous pouvons planter la tente dans une sorte de campement faite de paillote que les gens peuvent louer à la journée. C’est rustique mais au bord de a mer et très tranquille.

Pour la baignade ce sera une autrefois mais la vue est belle !
Notre campement du jour!

C’est là que nous faisons la connaissance de Sandy et de ses deux garçons : une famille de surfeurs… Il est prof de surf à El Tunco, la Mecque du surf au Salvador. Il nous apprend d’ailleurs que le mondial de surf va s’y dérouler au mois de mai…zut nous serons partis mais on aurait bien aimé y assister! Il nous propose gentiment de nous retrouver en fin de journée pour nous montrer un lieu sur une pointe avec une belle vue sur la mer. C’est vraiment notre jour de chance! Nous suivons notre guide en fin de journée alors que le soleil commence à décliner vers ce lieu qui nous intrigue. Ce n’est pas loin mais il fait tout de même mettre les pieds dans l’eau, jusqu’à la taille en fonction des vagues pour atteindre une autre rive, puis faire un peu d’escalade en se tenant à un câble et en montant sur les marches creusées à même la roche… Une fois en haut, quel spectacle : nous entendons les vagues rugir en se fracassant sur la falaise avec sur notre droite la crique où se niche le village, et devant nous l’océan…Nous n’en revenons pas d’une telle beauté ! En redescendant, Sandy fait un petit détour par une grotte…La falaise sur laquelle nous étions est creusée ce qui fait une sorte d’arche dans laquelle la mer s’engouffre. Le bruit des vagues est encore plus assourdissant. Voilà un coin qui ne figure dans aucun guide touristique mais qui vaut d’être connu! Nous repartons de là avec le sourire et reboosté par ses beaux paysages et cette rencontre inattendue…

Suivez le guide !
On grimpe un peu et…
Tadam!

2 commentaires

  1. Hello les cyclos
    Encore merci pour ce nouvel épisode très bien narré et illustré par de magnifiques photos. Je ne manquerai pas le reportage de TF1 bien sûr. Je ne sais si vous croyez aux “anges gardiens”. Bien qu’agnostique, j’y crois. Le coup de l’arbre tombé juste devant vous devrait vous y faire penser. Cela dit ça n’est pas une raison pour faire n’importe-quoi. J’espère que pour les formalités, vous allez être tranquilles pour un bon moment car ça gâche le plaisir du voyage même si c’est parfois un mal nécessaire. Pour finir sur une pensée dont je ne connais pas l’auteur: ” La peur ne nous empêche pas de mourir mais elle nous empêche de vivre” Bonne route à vous. Cordialement

    1. Oui… nous avons l’impression d’avoir une bonne étoile depuis le début du voyage!
      Mais cela n’empêche pas d’être vigilant. Ayant pratiqué un sport à risque pendant quelques années je sais qu’il ne faut ni avoir peur ni occulter le danger, mais rester prudent même quand l’expérience s’installe. Célian

Laisser un commentaire