Notre premier site Maya…et quel site!!

DSC00275.JPG

Ce matin nous nous sommes réveillés avec le bruit des animaux de la jungle de Tikal : oiseux,singes hurleurs, dindons sauvages… Et pour couronner le tout au moment du petit déjeuner nous avons eu la visite d’un renard ! Vu le peu de monde que nous avons vu jusque-la nous décidons de laisser la tente,nos sacoches et les vélos au camping. Nous rangeons même nos affaires et mettons toutes les sacoches dans la tente. Le gardien du camping a beau nous expliquer que les sacoches seraient mieux dans sa cabane pour éviter les attaques de pizotes, vu la somme rondelette qu’il demande, nous prenons le risque…sans trop d’inquiétude.

Nous voilà donc prêts à attaquer la visite de ce qui fut l’une des plus grandes cités du monde Maya. Il est à peine plus de 7 heures lorsque nous débutons la visite muni du plan gentiment donne par Mathilde et Alex. Nous avons décidé de faire l’impasse sur le guide et avons fait un parcours qui passe par les temples et les palais les plus importants. Après une petite quinzaine de minutes de marche sur un sentier au milieu de la jungle nous tombons sur nos premiers vestiges mayas : les enfants n’en reviennent pas ! Et ce n’est que le début! Lorsque nous arrivons sur la place centrale avec le temple du grand jaguar d’un côté, dédié à l’empereur Cacao, le temple II qui lui fait face, et de chaque côté des acropoles, nous ne savons plus où donner de la tête…Ces ruines sont tellement grandes et impressionnantes. Après avoir crapahuté dans l’acropole centrale, découvrant les vestiges de palais et des stèles gravées, nous grimpons au sommet du temple II en empruntant un escalier en bois situé sur le côté pour ne pas abimer la pyramide. La vue est splendide ! Nous continuons ensuite direction le temple IV le plus grand du site avec ses 70 mètres de haut. Il est un peu à l’écart des autres ruines ce qui permet, une fois à son sommet, d’avoir une vue dégagée sur toute la cité…enfin surtout la jungle qui recouvre le site et dont seuls quelques temples dépassent. Nous sommes tous émerveillés par ce spectacle et en plus, nous avons la chance d’être quasiment seuls sur le site. Après avoir pris le temps d’admirer la vue, les enfants sont tout excités à l’idée de voir le complexe du mundo perdido dont les temples ont de grandes plateformes à leur sommet pour faire des observations astronomiques. La grande pyramide est impressionnante avec ses escaliers sur ses quatre côtés. Nous nous enfonçons de nouveau dans la jungle pour notre dernier temple, le numéro VI, ce qui nous faudra la chance de voir des singes hurleurs, un toucan, et un serpent (gloups). Le site est vraiment vaste et il nous aura fallu plus de quatre pour parcourir les principaux édifices. Et dire que seul 10 % du site a été restauré, cela donne la dimension de l’immense cité que Tikal a pu être. Nous apprendrons que la cité a été abandonnée a cause des pluies qui détruisaient les cultures aux environs de 900 ans après JC.

Premier émerveillement : l’arrière du temple du grand jaguar
Temple II
Le grand Jaguar !
Acropole centrale
Au sommet du Temple II
Vue époustouflante sur tout le site depuis le temple IV
Panorama depuis le Mundo Perdido
Un pisote qui se promène
Fier de porter le temple V !
Palais des « raynures »
Seuls au milieu de la jungle
Et le dernier temple : le VI !
Tikal - Flores / Bus + 6km / Total 3566km

Notre visite terminée nous retournons à la tente. Ouf les sacoches ont survécu aux attaques de pisotes…ce qui ne nous empêchera pas d’en voir un pendant notre picnic! Pour repartir, nous n’avons pas trop envie de refaire le même chemin en vélo alors nous nous mettons à la recherche d’un bus pour rejoindre la ville de Florès. Après discussion nous tombons d’accord avec un chauffeur de mini bus pour faire le trajet à un prix correct. Et puis ça évitera à Célian de trop rouler avec son rayon cassé… Les vélos sont chargés sur le toit et c’est parti pour une heure de… sieste, euh, de route, que certains ne verront pas passer! Et nous avons bien fait de nous reposer car en arrivant à Flores, nous avons trouvé un réparateur de vélo pour remplacer le rayon cassé, mangé une glace (pendant la réparation du vélo !), fait des courses pour les jours à venir, trouvé un hôtel pour la nuit tout en longeant le bord du lac… ouf il est temps de se poser! Heureusement que nous n’avons (presque) pas fait de vélo aujourd’hui… La reprise ce sera pour demain! En attendant nous devrions tous faire de beaux rêves avec des pyramides, des palais et des temples mayas.

Arrivée à Flores

4 commentaires

  1. Hello les cyclos;
    Cornegidouille !! ; Imposantes ces ruines en effet; il faut imaginer cet escalier monumental escaladé par une foule colorée pour une cérémonie religieuse avec sacrifice à l’appui (Malheureusement, la plupart des religions ne se contentent pas de nous « consoler » de la mort mais la provoquent par des sacrifices ou par des guerres) Ma devise est donc: » Religion, piège à c… » Lisons et relisons Voltaire mille sabords ! Cela dit je respecte ceux qui croient et si ça peut les aider à vivre… Mais, je me souviens trop de la déception que j’ai eue quand, à l’âge de 7 ans, mes parents m’ont dit que le père Noël n’existait pas …(c’était aussi de la colère contre eux qui m’avaient menti)
    Célian a bien raison de laisser un spécialiste le soin de changer le rayon car il ne suffit pas de le changer, il faut aussi souvent dévoiler la roue et équilibrer la tension des rayons (un travail d’accordeur de piano, presque) sinon ça pètera un peu plus loin …
    Le covid a du bon s’il vous permet de visiter ces ruines à peu près désertes car la foule de bidochons au milieu de ces beautés ne fait que les polluer comme des déchets de plastique au milieu d’une plage.
    Bon, trêve de misanthropie, Je vous souhaite une bonne prochaine étape et plein de petits bonheurs de toutes sortes.
    Bien cordialement cyclo

  2. Super, c’est très grand, très beau … Mais …
    inutile de « privatiser » le site pour, nous en mettre plein les yeux …
    😉

Laisser un commentaire