De retour à Quito…pour la suite du voyage!

wp-1609207837092.jpg

Nous voilà de retour à notre point de départ après trois semaines intenses et chargées en émotion. Nous sommes maintenant installés pour quelques jours dans un logement adapté pour nos derniers jours en Équateur. Nous avons décidé de prendre l’avion pour nous rendre en Colombie, la frontière terrestre étant fermée au moins jusqu’au 16 janvier et son abord n’étant pas très sûre. Mais qui dit avion dit remballage des vélos! Nous partons donc en bus direction des magasins de vélos que Célian a repéré sur internet.

Et dès le deuxième magasin nous avons nos quatre cartons ( 3 pour les vélos et un en plus pour les accessoires). C’était vraiment facile mais il faut encore les ramener dans notre logement et en bus ce n’est pas possible ! On prend donc l’option Uber sauf que le premier véhicule est trop petit et refuse de nous prendre … Il nous envoie un collègue en pickup, parfait pour les cartons mais qui ne prend…qu’un passager alors que nous sommes quatre!! Du coup Célian part en Uber avec les cartons et Aurélie et les enfants sautent dans un taxi et lui demande de suivre le pickup, oon se croirait presque dans un film!!

Célian se met donc au travail avec l’aide de Côme et en fin d’après midi les vélos sont emballés !! Pendant ce temps les filles sont parties faire quelques emplettes dont une nouvelle polaire pour Côme qui en a déjà perdu une depuis le début du voyage ! Nous allons maintenant pouvoir profiter d’une journée tranquille pour nous balader dans Quito avant de nous envoler pour Cali le temple de la salsa pour le jour de l’an…

Même si l’idée de reprendre l’avion surtout avec une escale à Bogota ne nous enchante pas, nous espérons conjurer le sort! Nous sommes en tout cas ravis de pouvoir commencer l’année dans un nouveau pays pour …de nouvelles aventures !

4 commentaires

  1. Bonne continuation en Colombie,mais comme je vous l’ai écrit sur votre page FB, je me permets de vous inviter à la plus grande prudence, surtout dans les grandes villes.
    A l’époque j’avais traversé, à pied, la frontière terrestre entre l’Equateur et la Colombie, c’était une épreuve difficile sur le plan émotionnel, non sur le plan de la sécurité puisque très safe.
    En effet alors que les rares touristes comme moi ne passaient que 1/2 heure à passer d’un pays à l’autre, des migrants vénézuéliens y passaient au moins la journée.Ce fût dur pour moi de me dire que je traverse une frontière pour mon plaisir alors que d’autres le font pour sauver leur vie.
    Vous n’aurez pas à vivre cela et pour les enfants c’est surement pas plus mal.

    1. Bonjour Thierry, merci pour votre retour d’expérience. Effectivement, la frontière terrestre Equateurr/Colombie n’a pas très bonne réputation, d’où notre décision.
      Merci pour le lien de votre blog, ça va certainement nous être utile !

  2. Bonjour
    Je vous suis avec intérêt, aucun problème pour la frontière Equateur-Colombie, c’est vrai que c’était il y a 9 ans. Aucun problème dans Bogota non plus, le seul danger c’est qu’ils conduisent comme des malades.
    Bonne continuation y suerte.

Laisser un commentaire