Une petite plongée, 5000km et puis s’en vont… presque !

wp-1624673881974.jpg

Nos entamons nos derniers jours au Mexique et avant de nous attaquer à la partie démontage et emballage des vélos pour prendre l’avion, nous nous sommes accordés une pause…plongée! Et oui, il ne faut pas oublier que le Commandant Cousteau a qualifié la mer de Cortés « d’aquarium du monde ». En grands fans du commandant et de plongée, nous avons décidé de vérifier par nous même! Sans compter que Clélia tenait à faire son baptême de plongée. Ça a été un peu compliqué à organiser mais nous avons trouvé un club pour que tout le monde puisse plonger sur le même site et à un prix correct. Être entourés de touristes américains ça fait aussi flamber les prix! Le seul hic, c’est qu’il nous faut aller à Cabo San Luca, situé tout en bas de la Basse Californie à à trente kilomètres de San José. Rien d’impossible à vélo mais pour une plongée en matinée ça risque d’être compliqué ! On a donc laissé nos vélos pour la journée et c’est en bus que nous avons rejoint Cabo San Luca. Au moins, cela nous a permis de nous retrouver au milieu des locaux ce qui n’est pas pour nous déplaire !

Arrivés sur place nous avons été surpris par la taille de la ville et son ambiance totalement nord-americanisé : des distributeurs bancaires pour retirer des dollars, un hard rock café, un Starbucks et autres chaines internationales et pour finir une Marina avec des yachts immenses… Mais où sommes nous?!?! Bon il faut dire que la côte est superbe avec ses rochers qui se découpent sur la mer. Nous avons rendez-vous avec Monik une brésilienne qui sera la monitrice de plongée des enfants. Tout le monde monte à bord du bateau que nous avons rien que pour nous pour aller plonger sur le rocher du Pélican. Lequel porte bien son nom car il y a effectivement des pélicans tout autour de nous, comme les méduses…dont on se serait passé. Elles ne piquent pas mais ce n’est pas très agréable quand même. Deuxième mauvaise surprise : la température de l’eau, tout juste 17 degrés!!!!! On ne s’attendait pas à ça! Cela a compliqué la plongée des enfants qui n’avaient pas de combinaisons à leur taille et ont eu vite froid. Clélia a aussi eu mal aux oreilles et n’a pas vraiment pu descendre… Bref, ni le site ni le club n’étaient vraiment adaptés et organisés pour leur baptême ! C’est bien dommage et nous l’avons fait savoir. Mis à part ces baptêmes clairement ratés, les grands ont pu profiter d’une belle densité de poissons. Malgré l’eau fraîche nous avons pu voir de très nombreux poissons dont un magnifique Napoléon, et un phénomène un peu particulier : une cascade de sable! Le commandant avait donc raison même si pour le calme et la tranquillité on repassera : lorsque nous sortons de l’eau nous sommes entourés de dizaine de bateaux, de kayaks, de paddle… Il est temps de partir et après un petit resto très agréable nous repartons, toujours en bus, chercher nos vélos et rejoindre l’Airbnb réservé pour nos derniers jours au Mexique.

Petit détour par le musée de la Tequila… sans dégustation !
En plein briefing
San José de de Cabo / 35km / Total 5005km

Avant d’arriver nous avons fait une halte au supermarché pour remplir le frigo et nous nous sommes un peu lâchés: nous avons eu du mal à tout faire rentrer dans les sacoches! Sans compter que nous avions encore une bonne dizaine de kilomètres à faire à vélo…mais ce n’est pas grave, un dernier petit effort et nous voilà posés pour trois jours au même endroit. Voilà de quoi tout mettre au point pour rejoindre les États Unis! Pour le repos ce n’est pas pas tout à fait pour maintenant car hier nous nous sommes réveillés de bonne heure pour échanger avec une classe de Montpellier qui suit notre parcours. Nous voilà donc à 7 heures du matin pour un échange bien agréable où chaque élève avait préparé ses petites questions. Cela nous a fait tout bizarre de voir une salle de classe, les enfants avaient presque oublié à quoi cela ressemblait! Ça leur fait une petite piqûre de rappel… Après ce début de journée sympathique, nous devons aller chercher les cartons pour les vélos que nous avions fait mettre de côté. La boutique est à quinze kilomètres, ce n’est pas vraiment à côté mais cela va nous permettre de boucler…nos 5000 kilomètres depuis le début du voyage! Nos cartons sont bien là et il ne reste plus qu’à les transporter, mais comment ?? Le Pino se transforme en vélo cargo et Côme fait le trajet retour sur le porte bagage d’Aurélie. C’est moins confortable mais au moins il n’a pas besoin de pédaler! C’est comme ça que nous atteignons nos fameux 5000 kilomètres dont plus de mille fait au Mexique, un des pays où nous avons le plus roulé… Et pour fêter ça, les enfants vont choisir un beau gâteau qui sera dégusté le soir même en regardant Jurassic Parc (on se prépare à la visite des studios Universal à Los Angeles!!

En pleine conversation avec la classe de Montpellier
Et on fait comment maintenant …
… comme ça !
Changement de partenaire

Ce matin, les préparatifs se poursuivent : petit test antigénique pour commencer la journée et emballage des vélos! Ça sent vraiment le départ… Tout est presque prêt maintenant ! On n’attend juste que l’eau revienne! Oui, c’est la surprise de la journée : le vendredi il n’y a pas d’eau dans notre rue… Cela nous rappelle que San José de Cabo a beau avoir des hôtels de luxe, c’est une ville en plein désert et l’eau reste un bien précieux. Ces derniers jours, même sans étape de vélo ni bivouac sont passés bien vite et c’est avec tristesse que nous allons quitter ce pays. Encore une destination coup de coeur pour un pays tellement grand et généreux qu’il faut plusieurs voyages à lui tout seul. C’est sûr, nous y reviendrons car nous avons d’autres régions à découvrir ! Et maintenant c’est parti pour l’American Dream…

Tout le monde s’y met
Toujours surpris de trouver des sodas en Pharmacie mais ça dépanne !

Laisser un commentaire