De la belle Granada aux rives du Lac Apoyo

DSC08273.JPG

Hier matin nous nous sommes réveillés au son du doux ronronnement du ventilateur après une nuit très agréable à l’auberge de Boca en Boca tenu par deux français. Nous avons bien apprécié le confort d’un lit après nos quatre nuits de bivouac. Et pour bien nous changer de nos quelques jours à Ometepe nous allons visiter la ville de Granada réputée comme un des plus belles villes coloniales d’Amérique centrale.

Nous commençons par visiter l’Eglise de la Merced située juste à côté de notre auberge. Après une petite grimpette, nous voici en haut de son clocher pour admirer une magnifique vue à 360 degré sur les toits de la ville. Cela nous fait bizarre de voir autant de toits…en tuiles car depuis le début du voyage la plupart des habitations ont des toits en tôle. La réputation de la ville n’est pas usurpée et nous admirons ses nombreux édifices coloniaux, avec ou sans étage, ses maisons colorées et ses nombreuses églises. Nous déambulons jusqu’au marché où l’ambiance est nettement plus animée, avec des échoppes collées les unes aux autres, des marchands ambulants et des taxis le long des rues. Cela nous permet de tester une nouvelle spécialité culinaire locale dont nous n’avons pas retenu le nom mais c’est une sorte de galette de maïs au fromage et au poulet. Un vrai délice! Nous sommes surpris une fois de plus de voir aussi peu de touristes dans ce qui est réputé être un des lieux les plus visités du Nicaragua. Nous n’allons pas nous en plaindre mais c’est un peu triste pour l’activité économique locale. Après avoir fait le tour de presque toutes les églises de la ville, et elles sont nombreuses comme ne cesse de le répéter Côme, nous décidons de nous faire un petit resto pour profiter de l’ambiance. Nous avons l’habitude que le service prenne un peu de temps mais là nous nous disons que c’est vraiment long. En fait lorsque l’on se renseigne, ils nous expliquent qu’ils sont tombés en panne de gaz! Alors ça on ne l’a jamais eu…Ils sont tellement désolés qu’ils nous offrent boisson sur boisson et ils se dépêchent de nous servir. Tout est bien qui finit bien, surtout que c’était très bon.

C’est pas mal vu d’en haut!
De bonnes spécialités locales
Granada - Laguna Apoyo / 22km / 270m D+ / Total 2339km 

Ce matin, nous voilà prêts à repartir sur nos vélos direction le lac Apoyo. Nous avons juste seize kilomètres à faire avec un peu de dénivelé mais la route est bitumée et cela change tout! Enfin presque…parce que les derniers kilomètres sont un peu raides… Heureusement, la dernière partie se finit en belle descente avec une vue superbe sur le lac. Mais avant de profiter du lac qui est en fait rien moins que le cratère d’un volcan, nous cherchons un endroit où planter notre tente pour être tranquille et profiter de l’après-midi au bord de l’eau. Sauf que le camping repéré…est en fait un simple accès payant au lac avec une plage privée. Nous découvrons que les abords du lac sont entourés d’hôtels et restaurants qui font payer l’accès aux rives du lac. En cherchant un peu et en demandant autour de nous, nous trouvons un endroit bordé de petites paillotes avec une plage où nous pouvons nous baigner au milieu des locaux.

Premier aperçu du lac

Juste avant d’arriver sur les bords du lac, nous nous arrêtons acheter à boire et nous tombons sur…un français installé au Nicaragua depuis douze ans. Il nous avait déjà salué sur la route en français et voilà que nous le retrouvons ! Il nous propose gentiment de nous installer dans le jardin de sa petite échoppe où il vit le weekend ou pendant les vacances avec sa femme et ses enfants. Encore voilà une très belle rencontre, simple et agréable, qui nous permet de pouvoir goûter aux joies de la baignade dans…le cratère d’un volcan ! C’est quand même extraordinaire. Et comme la plage est faite de roches volcaniques certaines flottent lorsqu’on les lance dans l’eau ce qui amuse beaucoup les enfants. Des plaisirs simples dans un endroit magnifique…que demander de plus.

Ça reste notre bébé 🙂
Les enfants font découvrir un de nos jeux de voyage : le « badaboum »!

3 commentaires

  1. De la couleur; voilà ce qu’il manque à nos villes et villages de France !! Ces églises colorées comme des gâteaux de mariage ça me réconcilie presque avec la religion ! Quand on pense qu’au Moyen-âge nos cathédrales étaient peintes (au moins à l’intérieur). Ici nouveau confinement à la sauce Macron, histoire de faire le joint avec les premiers effets du vaccin de masse. Vous êtes partis au bon moment ! Bonne route à vous

    1. Nous avons vu les informations en France… nous sommes de tout coeur avec vous et espérons que la vie reprenne normalement après cet énième confinement !🤞

  2. Merci de penser à la France; que cela ne vous empêche pas de pleinement profiter de votre voyage. Cordialement

Laisser un commentaire