Le Mexique version baignade et plongée

org_photo_6554464_1622043972000-1.jpg
Ucum - Mahahual / 72km + voiture / Total 4131km

Hier matin nous nous sommes réveillés au bord de la mer des Caraïbes avec vue sur l’eau turquoise, le sable blanc et les cocotiers… Nous avons en effet rejoint les parents d’Aurélie à Majahual pour passer quelques jours tranquilles à profiter de la mer chaude et poser pendant quelques jours les vélos.

La veille nous avons fait une belle étape en Pino qui nous a permis de découvrir la Laguna de Bacalar et de tenter de voir ses sept couleurs. Avant d’y arriver nous avons fait une halte au cenote Azul, pour une pause baignade en bord de route. C’était notre premier cenote et depuis le temps que l’on en rêve nous n’avons pas été déçu : l’eau était cristalline et chaude ! Un vrai décor de carte postale avec en plus la chance d’être presque tous seuls compte tenu de l’heure matinale…

Nous avons ensuite repris le Pino et longé la lagune jusqu’à la ville de Bacalar où entre deux hôtels de luxe nous avons pu apercevoir la lagune. Et quel spectacle avec toutes ces teintes de bleu qui contrastent d’autant plus avec les petites îles disséminées deci delà… Le temps est comme suspendu et nous n’allons pas vite car à chaque nouvelle vue sur la lagune nous faisons une pause pour l’admirer! 

Arrivée à Tahiti ??

A ce rythme là, nous ne sommes pas arrivés à Majahual où les parents d’Aurelie et les enfants sont déjà installés. Mais histoire de profiter encore un peu de la lagune nous cherchons un endroit où nous pourrons pique-niquer avec une belle vue… sauf que tous les accès sont pris par des hôtels ou des restaurants alors nous empruntons un petit chemin en terre chaotique pour trouver notre bonheur. Même là les rives sont privatisés par des propriétés privées plus ou moins abandonnées. Finalement, nous trouvons une maison à moitié détruite qui offre une vue surperbe sur la lagune. Il n’y a ni portail ni fil barbelé ni même pancarte interdisant l’accès: nous nous installons donc pour notre pause déjeuner. Après la traditionnelle petite sieste de Célian il nous faut maintenant rejoindre la route principale, sans faire demi tour si possible. Et ça tombe bien nous trouvons un chemin en parfait état qui semble aller dans la bonne direction! Nous sommes tous contents jusqu’à ce que nous soyons face à un énorme portail qui barre l’accès à la route !!!! Ah non, on ne va pas refaire 6km de chemin en arrière… Il y a de gros rochers sur un côté au dessus desquels on devrait pouvoir faire passer le vélo! On enlève les sacoches que l’on glisse sous le portail et on se relève les manches pour porter le Pino et… ça passe! Mais en plein soleil, ça donne chaud! On ne traîne pas pour remonter sur le vélo pour avoir un peu de vent. Le reste de la route se passe dans incident, sauf un nouveau rayon qui casse. La fin du trajet se fera avec la voiture de papi et mamie qui nous récupère pour atteindre le village de Mahahual situé au bout d’une impasse… à 60km de notre route! Il faut dire que les photos de la vue de l’appart sur la mer des Caraïbes nous motivent à les retrouver au plus vite, en plus du plaisir de passer du temps avec eux. 

Dans notre maison abandonnée le temps d’un pic-nic
Par là ou par là !?!
Mais euuuuhhhh ….
Mais si ça va passer!
Et voilà ! 15min à suer, 1 litre d’eau et c’est bon !

Hier, c’était une journée réservée à la plongée et quelles plongées! Nous avons pourtant hésité à y aller mais avec un club de plongée juste en bas de l’appartement, difficile de faire autrement. Ça aurait été bien dommage de s’en priver alors que le bateau est lui aussi juste à côté et le site de plongée atteint en 10 minutes de navigation. Nous voilà au dessus d’une barrière de corail et à peine avons nous commencé la plongée que nous tombons nez à nez avec deux belles tortues!!!!! Le rêve d’Aurelie depuis des années ! Nous les regardons évoluer autour de nous et le spectacle est envoûtant. Nous n’en revenons pas de notre chance. La deuxième plongée est tout aussi agréable même sans tortue mais avec plein de poissons tropicaux, dans une eau limpide et proche des 30 degrés. Nous ne regrettons pas un seul instant les vélos ! Et pour fêter toutes ces belles plongées, rien de mieux que de finir la journée avec un petit apéro en famille sur la terrasse de l’appartement à admirer la vue! 

En mode plongeurs: pas de casques mais des combinaisons
Le Graal!!!!!

Aujourd’hui, c’est une vraie journée off, sans vélo, sans plongée pour profiter de ce petit village en bord de mer. Nous faisons une petite sortie en canoë avec les enfants et barbotons dans l’eau, celle de la mer ou de la piscine pour varier les plaisirs. Entre deux baignades nous faisons réparer la roue du Pino et passons à la laverie pour avoir du linge propre. Nous sommes surtout heureux de passer du temps tous les six dans ce petit coin de paradis avec l’impression d’être hors du temps! Demain, ce sera la reprise du vélo, toujours à deux, pour nous rendre à Tulum et continuer notre découverte du Mexique, qui pour l’instant nous a conquis. Nous avions peur de nous retrouver noyés au milieu des touristes mais pour l’instant c’est loin d’être le cas!

Pas trop à plaindre…

2 commentaires

  1. Baignade, belle plongée, kayak …
    je ne sais pas si ce n’est pas le « combo » gagnant ça …
    😉

  2. Gros bisous à vous 6, profitez bien de ces moments magiques. Brigitte et Jean-Claude

Laisser un commentaire