Le Yucatan nous en met plein les yeux

DSC01021.JPG
Coba - Valladolid / 63km / Total 4444km

Ce matin nous nous sommes réveillés avec le chant des nombreux oiseaux perchés dans l’arbre juste au dessus de notre tente. Premier réveil en mode bivouac en famille après une pause de près de quinze jours et tout le monde a très bien dormi…la nouvelle tente est testée et approuvée ! Nous reprenons le même rituel du petit déjeuner avec nos céréales et nos tartines de pain (de mie…) sauf que nous avons utilisé le tarp pour nous abriter du soleil qui tape déjà fort. Ça promet pour la journée! 

Nous remballons gentiment le campement et enfourchons nos vélos pour quitter dans quelques kilomètres la région du Quintana Roo et découvrir le Yucatan. Cette région dont le nom nous fait rêver depuis des années, promesse d’encore plus de temples mayas et de cenotes! 

La route est moins monotone que les autres jours et nous avons même droit à quelques mini montées pour égayer un peu notre parcours. Les flamboyants nous régalent toujours autant en bord de route avec leur belle couleur orangée. Nous ne nous en lassons pas encore! 

Pour notre premier village au Yucatan nous nous arrêtons à Chemax (nous avons évidemment fredonné la chanson « il est libre max » et autres jeux de mots avec le nom du village, on s’occupe comme on peut sur la route!). Nous avons eu le plaisir de découvrir un endroit sans touriste avec une belle petite église et une vraie vie de village. Pour sûr ça change de Tulum! Nous faisons une pause boissons fraîches avec des eaux aromatisées maisons à la pastèque et à la coco…un régal! Nous achetons aussi de quoi manger pour midi et poursuivons notre route. A peine sortis de Chemax qu’un panneau indique un cenote à 11 kilomètres, ce serait pas mal pour notre picnic… Vu la chaleur, nous espérons vraiment pouvoir y accéder et se baigner! 

La belle Église de Chemax
Petite pause « Agua fria »

Le cenote est bien indiqué en bord de route et nous nous engageons sur un petit chemin de terre au bout duquel se trouve un parking. Nous arrivons en même temps qu’un petit groupe de touristes américains qui s’extasient devant nos vélos. Ils sont accompagnés d’un guide mexicain qui parle parfaitement français et nous dit que le site est superbe, peu connu et pas cher… le meilleur de la région! Et c’est vrai! Nous pouvons entrer avec nos vélos jusqu’au bord du cenote, nous avons un table pour manger et le site est… incroyable!!! Nous descendons un escalier en bois qui s’enfonce sous terre et découvrons un gouffre immense avec des stalactites et au fond une eau bleue limpide… Nous n’en revenons pas de notre chance! Surtout que les américains repartent avant que nous ayons fini de manger et nous pouvons nous baigner et profiter du site tout seul. Alors l’eau a beau être un peu froide nous en profitons à fond! Nous admirons les différentes teintes de bleu qui changent en fonction des rayons du soleil visibles par moment. La cavité au dessus de nos têtes est en effet percée à certains endroits ce qui donne des jeux de lumière splendides!

Trois tables rien que pour nous !
Descente au centre de la terre…
…pour découvrir ceci !!!
Waouh !

Après cette pause déjeuner et cette belle surprise, nous nous rendons à la ville de Valladolid où nous allons passer la nuit chez un mexicain qui accueille des voyageurs à vélo. Une petite averse nous surprend sur le trajet et nous oblige à sortir les affaires de pluie! Ce n’est pas bien grave et nous séchons vite…juste le temps de salir les vélos dans les flaques de boue. Arrivée en ville, notre regard est attiré par l’imposante église qui semble veiller sur la place centrale. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas vu un tel édifice tout en pierre. La place en elle même est également charmante avec ses bancs blancs et ses parterres de gazon. Nous avons comme une petite impression d’Europe… 

Heureux devant l’église de Valladolid

Pour finir cette belle journée nous faisons la connaissance de Daniel un cycliste local qui loue une chambre dans sa maison aux voyageurs de passage dans sa ville. Pas de bivouac ce soir mais une chambre pour tous les quatre dans une vraie maison avec cuisine. Après toutes ces découvertes, il est temps d’aller dormir en espérant que les moustiques qui ont fait leur arrivée ne nous embêtent pas trop ! 

1 commentaire

  1. Hello les cyclos;
    La vie « ordinaire » de cyclos dans un décor extraordinaire, voilà qui fait tout l’intérêt de cet épisode qui plus est, vécu à l’écart des grands hôtels et des foules grégaires! Quel régal de vous accompagner en vous lisant. Merci encore pour ce partage et bonne route à vous . Cordialement.

Laisser un commentaire