Plus on est de fous, plus la route est belle

DSC08437.JPG
Parc Masaya - Chocoyero / 20km / Total 2394km

Ce matin nous nous sommes réveillés en bonne compagnie avec Laetitia et Sylvain et leurs enfants pour un premier petit déjeuner tous ensemble. Les enfants sont ravis de se retrouver et nous leur avons réservé une petite surprise : même si nous n’allons pas dans la même direction, eux vers le sud et nous vers le nord, nous avons trouvé un site à proximité pour pouvoir rouler tous ensemble et prolonger ce moment de partage. Nous voilà donc parti pour une vingtaine de kilomètres jusqu’au site de Chocoyero, un parc naturel avec une petite cascade où nous espérons pouvoir bivouaquer. C’est la première fois que nous roulons en convoi et c’est assez agréable.  Déjà que nous ne passions pas inaperçus avec un seul tandem alors là avec trois Pino et deux vélos, les coups de klaxons et les saluts amicaux sont encore plus nombreux. Nous profitons aussi de ce chemin commun pour comparer l’équipement des vélos, le matériel utilisé et s’échanger des petits trucs et astuces. Sylvain et Célian échangent même leur monture et leur coéquipier pour faire une partie de l’étape.

L’équipe de choc!

Alors que la première partie de la route s’effectue sur une deux fois deux voies avec heureusement peu de circulation, nous finissons par retrouver un axe moins important et plus agréable. La nature se fait bien plus présente et verdoyante. Nous avons le plaisir de retrouver en bord de route des bananiers et des plants de café. Nous sommes de plus en plus seuls sur la route et finissons par des petites portions dans le sable…Autant dire que ce n’est pas le revêtement que nous préférons ! Heureusement cela ne dure pas longtemps et nous voilà arrivés pour la pause déjeuner, malgré quelques arrêts ravitaillements au passage. Il n’y a pas grand monde et nous nous rendons directement à la réception pour savoir si l’on peut camper. Nous n’avons même pas besoin de poser la question qu’ils nous expliquent qu’il y a une aire de camping dans le parc à un kilomètre de l’entrée! C’est parfait…ou presque… En fait, nous ne pouvons pas aller en vélo jusqu’à l’aire de camping car il y a un escalier à grimper… Cela risque de poser problème ! Comme la zone de camping est sur le chemin de la cascade nous décidons d’aller voir par nous même à quoi cela ressemble.

Nous sommes accompagnés par un guide bénévole pour aller jusqu’à la cascade et nous avons la chance de voir des singes sur le trajet. Le chemin se fait sans difficulté et n’est pas très long. La cascade est bien là dans un bel écrin de verdure et entourée de petites falaises percées de trous dans lesquels les oiseaux viennent dormir la nuit. Nous nous rendons au site de camping au milieu duquel trône un arbre vieux de 150 ans. Le site est superbe en pleine nature et avec de quoi faire un feu de camp… Le rêve ! Après avoir longtemps hésité à y aller et surtout comment, nous décidons de monter les Pino et une partie des sacoches pour bivouaquer dans ce cadre qui nous plaît tant. Nous roulons jusqu’au pied de l’escalier où nous faisons un premier trajet pour amener les sacoches puis c’est au tour des vélos. Célian et Sylvain porte ensemble les pinos un par un et Clélia aide Aurélie avec son vélo. L’escalier n’est pas très long et même si ce n’est pas des plus simples cela ne nous prend pas longtemps de monter les trois vélos. C’est comme ça que ce soir nous passons la soirée en plein milieu de nulle part avec l’impression d’être seuls au monde. Le feu de camp est allumé pour la plus grande joie des enfants et il ne reste plus qu’à profiter avant que chacun ne reprenne la route de son côté…

Le fameux chemin d’accès au « camping »
Un bon petit plat de riz !
Et même des popcorns !

3 commentaires

  1. Superbes photos et belle parenthèse de convivialité . Merci encore pour ce partage qui me sort de la routine covidienne; quotidienne voulais-je dire mais y’a pas grande différence !!! … (rassurez vous je n’ai pas chopé l’oursin) Bonne route à vous

  2. Bonjour, nous suivons avec beaucoup de plaisir votre voyage. Nous prévoyons de partir nous même mi juin pour un Lyon-Roumanie avec 3 enfants et 2 pinos. Avec votre expérience et après cette rencontre avec d’autres pino-voyageurs, quelles sont les options ou équipements que vous trouvez particulièrement utiles sur le pino ? Merci. Céline

    1. Bonjour Céline,
      Ca fait plaisir de votre que d’autres familles s’apprêtent à voyager à vélo avec leurs enfants 😊
      La question est assez large, je vous compléterai l’article où nous présentons les vélos et vous préviendrai quand ça sera fait 😉

Laisser un commentaire