Deux jours, deux ambiances…

DSC07313.JPG

Ce matin, nous nous réveillons avec…les jambes qui nous démangent! Rassurez vous ce n’est pas à cause de petites bêtes qui nous ont piqué cette nuit mais bien l’envie de reprendre nos vélos ! Enfin, surtout pour les grands car nos petits cyclistes sont bien contents de se promener en voiture. Nous allons donc profité de la venue des grands parents pour nous offrir une escapade en amoureux…en tandem! Cela va nous permettre de rouler un peu juste à deux et aux enfants de passer du temps juste avec papi et mamie, sans les parents, comme quand ils sont en France… Ce sera des vacances pour tout le monde ! Mais avant de partir en escapade nous avons fait une visite en famille dans une plantation de café et de cacao.

La Fortuna

La propriétaire de notre logement nous a conseillé une plantation qui fait des visites et des dégustations pour tout savoir sur ses deux cultures phares du Costa Rica. Le transport en bus est même inclus dans le package ! Hier matin, c’est donc en minibus tout confort et rien que pour nous que nous nous sommes rendus dans une plantation située à quelques kilomètres du village de La Fortuna. Nous sommes accueillis par David qui va nous expliquer comment se cultive le café et le cacao au Costa Rica. Nous avions fait une visite dans une plantation de cacao en Équateur et de café en Colombie mais nous avons encore appris des choses. Le Costa Rica n’est pas un gros producteur de café comme le Brésil notamment avec lequel il ne peut rivaliser sur le volume mais mise du coup sur la qualité de son café. Pour cela nous avons découvert que seule la culture du café arabica est autorisé et qu’il est illégal de faire pousser des plants de robusta. Donc si vous achetez du café ticos, vous êtes sur d’avoir de l’arabica.

Charette traditionnelle servant à transporter le café
Graine de café
Jeunes plants de café
Au milieu des plantations

Après les explications sur le café, nous passons au cacao, avec dégustation de la boisson des dieux sous toutes ses formes : en fruit, en pâte 100 % cacao juste après avoir broyé la fève, en infusion, en version liquide et en tablette!!! Tout est très bon, même si les enfants ne sont pas fan du 100% et préfèrent avec un peu de sucre, leur faveur va pour le 60 ou 70% de cacao. Nous n’avons en tout cas jamais dégusté autant de formes de cacao différentes, ce qui n’est pas pour nous déplaire…surtout les filles grandes amatrices de chocolat ! La Finca possède également un grand jardin en plus des plantations de café et de cacao avec de nombreux arbres fruitiers. David nous explique que cette diversité permet d’attirer des insectes pollenisateurs et ainsi donner des arômes de fruits différents au cacao. Ils s’en servent ensuite pour faire des mélanges de saveurs avec le café récolté. Nous voyons ainsi des ananas, des avocatiers, des guayaba, citronniers, tous plus fournis les uns que les autres! Et parmi tout cela, David arrive à nous dénicher la fameuse grenouille aux yeux et pattes rouges! Nous nous emerveillons de ses couleurs vives. Elle est encore plus belle en vraie que sur les photos ! Nous finissons notre tour par une dégustation de café et d’un chocolat froid pour les enfants. La visite a duré plus de trois heures mais nous ne les avons pas vu passer tellement c’était intéressant. Nous sommes très heureux que les parents de Célian aient pu découvrir avec nous ces spécialites d’amerique latine. Même si cette visite est moins improvisée que celle du ranch en Équateur, nous avons eu la chance d’avoir un guide attentif et passionné qui a pris le temps de répondre à chacune de nos questions (et elles étaient nombreuses! ). Une bien belle visite et encore un beau moment de partage et de découverte.

Cabosse de cacao
Graines séchées
Graines torréfiées
Pâte de cacao
La Fortuna - Rio Chiquito / 50km / 810m D+ / Total 2003km

Aujourd’hui, nous changeons clairement d’ambiance en prenant le Pino en direction de Monteverde où nous devons rejoindre les parents de Célian et les enfants pour visiter la fameuse forêt de nuages. Pour cela, nous avons repéré une route qui longe la laguna du volcan Arenal et qui est plus courte que la route en voiture. Seulement pour cela il nous fait traverser une rivière ce qui n’est pas toujours possible. Célian s’est renseigné auprès du ranch situé juste à côté de la rivière et l’on nous a indiqué que la traversée était possible… Nous avons donc en principe un peu moins de 50 km à faire en deux jours avec 1200 m de dénivelé. Nous partons donc confiant et profitant de la beauté de la lagune autour de laquelle il n’y a presque aucune habitation. Sur la route, nous sommes surpris de voir que Monteverde est indiqué à plus de 65 km… Nous espérons donc qu’il s’agit d’une autre route et que la nôtre est moins longue…Nous irons nous renseigner plus précisément auprès du ranch à côté du passage de rivière. Nous y arrivons sur les coups de midi, ce qui est parfait. Sauf que nous voyons plusieurs 4×4 passer la rivière devant nous alors que le GPS nous indique une autre route ! Nous espérons que l’endroit où nous devrons traverser la rivière sera un peu plus facile… Nous allons donc poser la question au ranch où l’on découvre que le chemin que nous devions prendre, indiqué par deux gps et une carte papier, n’existe pas!!! La seule route possible est celle qui fait 60 km et le passage de rivière est bien celui devant nos yeux… Nous n’avons pas vraiment le choix, il va falloir la traverser cette rivière ! Heureusement, nous croisons une famille grecque à vélo qui doit prendre la même route et qui traverse la rivière avant nous. Cela nous permet de repérer où passer et nous nous rendons compte qu’en fait c’est faisable. Nous voilà donc à enlever les sacoches du Pino et à faire des allers retours pour les amener sur l’autre rive. L’eau n’est pas froide, c’est déjà ça. Ces trajets nous ont aussi permis de trouver où passer pour ne pas avoir trop de courant. Il est temps de porter le tandem : Aurélie devant, Célian derrière et c’est parti ! Nous sommes un peu stressés mais finalement ça se passe très bien : pas de chute et pas de casse! Nous avons juste les chaussures et le bas de pantalon mouillé…

C’est parti !
Laguna et volcan Arenal
En amoureux !
Le 4×4….
…et nous!

Nous n’aurons pas le temps de faire sécher tout ça car ce que nous ne savions pas c’est que nous allons traverser d’autres Rios à trois ou quatre reprises. Nous n’avons pas du porter le vélo à chaque fois mais il faut quand même qu’Aurélie descende du vélo et traverse en premier les pieds dans l’eau! Quelle aventure ! Nous sommes bien contents que les enfants ne soient pas avec nous : cela fait moins de sacoches et moins de vélos pour ces passages un peu compliqués. Et pour ne rien gâcher nous avons aussi pas mal de montées. Heureusement nous parvenons à prendre de l’élan pour en passer certaines. A la fin de la journée, les pentes se font plus longues et plus raides. Il est grand temps de s’installer pour la nuit. Nous parvenons jusqu’à un village où nous pouvons planter la tente dans un grand terrain de foot qui n’a pas dû servir depuis longtemps! C’est parfait pour nous: nous sommes au milieu des montagnes dans un petit village perdu, calme et tranquille… Nous sommes bien loin du Costa Rica touristique et cela nous convient très bien. Nous espérons juste que la route de demain sera aussi belle mais sans passage les pieds dans l’eau ni trop de montées…mais demain sera un autre jour! Nous allons maintenant profiter d’une belle soirée en amoureux !

Et on pompe et on pompe !

Bonne nuit !

1 commentaire

  1. Bravo pour l’organisation; comme cela chacun y trouve son compte… Très belle photos des gués qui n’ont pas dû être faciles à traverser. » Demain est un autre jour » trouve là sa pleine signification bien illustrée par la tente, » bulle de lumière » au milieu de la nuit tropicale. Merci encore pour ce merveilleux partage qui nous invite au milieu de la famille. A suivre donc!!!

Laisser un commentaire